TSA

Vendredi 27 novembre 2020

8 h 15 à 9 h 45

Tout ce qu’un TSA doit savoir sur la fluidothérapie

Dre JO-ANNIE LETENDRE, m.v., DACVECC

La fluidothérapie est un incontournable de la prise en charge de nos patients. Qu’ils soient déshydratés, en choc ou sous anesthésie générale, les animaux requièrent fréquemment l’administration de fluide. Bien que la décision de prescrire des fluides revienne au vétérinaire, le TSA joue un rôle important dans la préparation et l’administration des fluides, ainsi que dans la surveillance des patients sous fluidothérapie. Au cours de cette présentation, nous discuterons des différents types de fluides, de leur composition et de leurs indications, ainsi que des voies d’administration possibles. Nous décrirons comment différencier la déshydratation de l’hypovolémie de même que les paramètres à surveiller selon la raison pour laquelle les fluides sont administrés. Par l’intermédiaire de cas cliniques, nous nous exercerons à mettre en place une fluidothérapie prescrite par le vétérinaire en calculant les doses et les débits. Nous aborderons également la façon de mettre en application un plan de surveillance d’un patient recevant une fluidothérapie. Enfin, nous décrirons les erreurs à éviter dans la pratique.

13 h 30 à 15 h

La déontologie en médecine vétérinaire : un survol des obligations qui peuvent toucher de près ou de loin les TSA

Me SABRINA LANDRY-BERGERON, avocate

En direct

Les médecins vétérinaires sont assujettis à des obligations déontologiques résultant principalement de leur code de déontologie. Ces exigences régissent leur conduite et entraînent des répercussions sur leur quotidien, mais également sur celui des personnes qui gravitent autour d’eux. Les techniciens en santé animale (TSA) sont parmi les premiers appelés à soutenir le travail des médecins vétérinaires, que ce soit pour la communication avec les clients, pour effectuer des prélèvements, pour recueillir des données physiologiques ou encore pour traiter des affections médicales dans la mesure prévue dans le Règlement sur les actes qui, parmi ceux constituant l’exercice de la médecine vétérinaire, peuvent être posés par des classes de personnes autres que des médecins vétérinaires. Comme certains actes vétérinaires sont délégués aux TSA, il est nécessaire pour ces derniers de bien comprendre les principales obligations déontologiques des médecins vétérinaires ainsi que les conséquences qui peuvent en résulter. Les formulaires d’autorisation, le secret professionnel, le devoir de confidentialité et la tenue de dossiers médicaux sont quelques-uns des sujets qui seront abordés au moment de ce rendez-vous. Cette conférence s’adresse donc à tous les TSA désirant mieux comprendre les lois et règles déontologiques applicables à la profession des médecins vétérinaires.

13 h 30 à 15 h

Détresse chez les vétérinaires : s’informer pour mieux réagir

Dre MARTINE BAILLAIRGÉ, m.v.

Récemment, les médias se sont beaucoup intéressés à la profession vétérinaire pour les statistiques alarmantes concernant le suicide et la détresse chez les médecins vétérinaires. Comment expliquer tant de détresse dans une si belle profession ? Peut-on avoir espoir d’y remédier ? Je vous présenterai le bilan des connaissances que mes années d’implication active à ce niveau m’ont permis de dresser. Ce bilan se fonde sur la littérature internationale et les statistiques cumulées à ce sujet, sur des témoignages de professionnels ainsi que sur mes discussions avec des psychologues, des consultants en gestion organisationnelle et d’autres associations vétérinaires.

 

Objectifs :

Samedi 28 novembre 2020

13 h 30 à 17 h - pause à 15 h

3 – 2 – 1 : Prêt pour la vie! Sortir des sentiers battus pour une bonne socialisation des chiots (durée 3h)

Mme CATHERINE GOUILLARD, Intervenante en comportement animal, B. Sc., PDT

En direct

Première partie.

Socialisation des chiots : les bons coups et les erreurs à éviter. Que veut dire socialiser un chiot? Pourquoi est-ce si important? Dans cette première partie, on discutera de façon générale de la socialisation d’un chiot. On parlera quelque peu du cerveau pour comprendre ce qui se passe à cette période de la vie de l’animal. On abordera également la différence entre socialisation et exposition, ainsi que les risques qui y sont liés. Il sera aussi question de la préparation aux visites vétérinaires. Comment éviter les expériences négatives ou traumatisantes en clinique et comment développer immédiatement une belle relation avec l’animal pour des visites agréables à long terme.

Deuxième partie

La plus excitante! Nous sortirons des sentiers battus pour nous imprégner d’une vision un peu différente de ce qui se fait ou se dit en ce moment au Québec. Maintenant qu’on sait ce qu’est une bonne socialisation, il est temps de passer à l’action et de parler de concepts, d’entraînement et de jeux. Dans l’entraînement par concept, on n’entraîne pas DANS la situation, mais POUR la situation. Donc, on prépare le chiot à vivre des expériences sans forcément l’exposer directement à la situation. Et tout ça se fait sous forme de jeux! Au lieu de protocoles de désensibilisation, on envoie nos clients jouer avec leurs chiots! C’est beaucoup plus facile à mettre en place et à maintenir par le client. Vous allez voir, ça fait des miracles!

Partagez
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin